Les tours génoises

Corse

 

On ne peut imaginer le paysage corse sans ses célèbres « tours génoises ». Elles font parties de l’histoire corse et aussi de la symbolique de l’île de Beauté. Lors de votre autotour en Corse, vous ne pourrez pas les manquer car elles sont disséminées sur tout le pourtour de l’île. Fièrement dressées, elles vous offrent des panoramas splendides sur le littoral corse. Partons sur les traces de ces tours qui tiennent une place importante dans le patrimoine corse.

Sur les traces d'un symbole corse

Qu’est-ce qu’une tour génoise ?

Les tours génoises sont des tours fortifiées et érigées sur tout le littoral corse à partir de la chute de Constantinople en 1453. En effet, pour se protéger des invasions barbares sur la côte méditerranéenne et éviter les pillages, la République de Gênes débute la construction des tours. Chacune de ces tours est alors placée de façon stratégique, et non aléatoire, car elles doivent pouvoir communiquer entre elles par des signaux de feux. En 1735, on dénombre une centaine de tours, cependant à ce jour, seulement 67 tours génoises ont résisté et sont encore visibles.

On ne peut pas dire que les tours jouaient un rôle de protection, mais plutôt de prévention. Les tours étaient des logements fortifiés dans lesquels se trouvait une garnison de 2 à 6 hommes peu armés. Ces gardiens, appelés i torregiani, observaient la mer à tour de rôle pour repérer les navires pirates. Ils donnaient l’alerte en allumant de grands feux ou en sonnant le colombu (coquillage de conque) pour permettre aux habitants de se réfugier et de mieux se préparer aux invasions barbares.

Ces tours côtières sont principalement circulaires mais peuvent être de forme carrée, à créneaux, à mâchicoulis (balcon au sommet de la tour, percé d'ouvertures sur le bas). Ce sont les pierres locales qui ont servies à leur construction : granit, calcaire, schiste… Elles mesurent entre 12 et 17 m de haut sur 8 à 10 m de diamètre. Elles se composent de différentes parties : la réserve (au sous-sol), la salle de repos (au 1er étage), la salle de garde (au 2ème étage) et la terrasse (au sommet de la tour).

Les tours génoises de Corse sont répertoriées ou classées par le Ministère de la Culture.

Exemple de tour génoise carrée en Corse
Exemple de tour génoise carrée

 

Les tours génoises à visiter lors de votre autotour en Corse

Participer à notre autotour en Corse de 8 jours sera l’occasion idéale de découvrir en toute liberté une partie des belles tours génoises qui constellent le littoral.

Vous débutez votre circuit en voiture à Calvi. Impossible de ne pas visiter la Citadelle construite par les génois et qui domine la marina de Calvi. A quelques kilomètres se trouve Lumio, joli village dressé au-dessus du golfe de Calvi, où vous pourrez admirer 3 tours génoises : la tour de Caldanu, la tour de Spano et la tour Lomellini. Seule cette dernière est entièrement restaurée par son propriétaire.

Vous prenez la direction des paysages sauvages du Cap Corse où se trouve la plus grande concentration de tours génoises. Sur cette route, un arrêt s’impose à Nonza, merveilleux village enclavé entre mer et piton rocheux, pour sa tour carrée. Ensuite, votre périple vous mène à Centuri, ravissant petit port, et sa tour génoise.

A l’occasion de la découverte des Calanques de Piana, vous pourrez visiter la tour génoise restaurée de Porto accessible sur 2 niveaux avec une vue panoramique exceptionnelle sur Porto et son golfe.

Au sud d’Ajaccio se trouve la tour de Capitello, dressée face au golfe d'Ajaccio, à l’entrée de Porticcio. Il s’agit d’une tour ronde haute de 11 m et d’un diamètre de 42 m.

En prenant la direction de Bonifacio, pensez à faire une pause dans « la plus corse des villes corses » selon Prosper Mérimée : Sartène. C’est l’occasion de voir la tour de Senetosa, une tour génoise située à une altitude de 129 m sur le promontoire de Capu di Senetosa.

Vous remontez au nord par la côte est, après Porto-Vecchio, et vous rencontrez la tour de Fautéa, une tour génoise en parfait état de conservation. La vue à 180° sur la plage de sable blanc est superbe.

Votre périple s’achève à Bastia et il vous sera encore possible de découvrir la tour Miomo située dans la commune de Santa-Maria-di-Lota, un édifice emblématique de la commune et l’une des mieux conservées du Cap Corse.

La tour de Miomo en Corse La tour de Capitello en Corse La tour de Senetosa en Corse
La tour de Miomo
La tour de Capitello La tour de Senetosa

 

Les plus beaux textes sur les tours génoises

Sur les tours génoises de Corse, Prosper Mérimée a écrit :

« Elles se composent d’une salle basse, ordinairement voûtée, servant de magasin ; d’un étage au-dessus, destiné à loger la garnison ; enfin, d’une plate-forme entourée de créneaux et quelquefois de mâchicoulis. Le magasin ou salle basse ne communique pas avec l’extérieur. On entre dans la tour par le premier étage, en montant un escalier oblique, souvent une échelle, et une fois qu’elle était retirée en dedans, une demi-douzaine d’hommes pouvait tenir tout un jour dans cette petite forteresse contre des centaines d’assaillants. » (Extrait de Notes d’un voyage en Corse)

Et Louis Villat :

« …sans cesse les plages de Corse sont visitées par les corsaires barbaresques, qui pillent les campagnes et enlèvent des captifs. Les 85 tours, bâties sur le littoral par ordre du gouvernement de Gênes pour signaler aux populations l'approche des corsaires, ne suffisaient pas toujours à les préserver de leurs atteintes. Ces tours sont nombreuses. De la mer, en longeant les côtes, on les voit dans leur fauve isolement, sur les pointes les plus périlleuses. Elles accentuent encore la désolation des rocs, des arbustes qui semblent incrustés, des escarpements inaccessibles qu'elles commandent. Parfois, au contraire, elles se parent des charmes d'un promontoire harmonieux et d'une baie caressante ». (Extrait de Histoire de Corse)

Bon voyage en Corse !

En date du 26-06-2018.